Monthly Archives: November 2017

Courbes

Comme ces frites…. 

Bon Appétit 

instantanés

Advertisements

En principe 

Les principes….

Ces grandes idées qui gouvernent nos vies sur des sujets aussi importants que le bien, le mal (et pas le mâle) ou aussi futile que la cigarette ou une marque de voiture.

Ces principes que nous forgeons à l’écoute de notre famille, de nos amis, de nos mentors, ou d’une religion pendant notre enfance, notre adolescence deviennent notre ligne de conduite, notre fil rouge, notre garde-fou pour ne pas se perdre. 

Leurs domaines d’application sont infinis. Leurs usages multiples. Certains sont des principes forts, mûris, on négociable, d’autres sont plus faibles, en principe j’agis comme cela, mais l’ouverture, la transgression sont à portée de main. 

Les principes en matière de sexe et d’éducation font généralement parti de la liste des principes forts. Je vais me focaliser sur ces deux mais le raisonnement est le même pour beaucoup d’autres… 

Jamais le premier soir, pas avant de bien se connaître et non, ça jamais… Je vois que cela vous rappelle des choses  😉😆

Pas de télé avant de se coucher, jamais dans mon lit, les devoirs d’abord, le jeu ensuite, on fini son assiette,… Oui, j’en oublie plein 😉

Ces principes forts, que l’on n’hésite pas à conseiller à notre meilleure amie ou à prodiguer lorsque le premier enfant arrive chez un couplé d’amis, n’ont pourtant de force que l’apparence… 

Ils ne survivent que très rarement aux vraies rencontres.

La rencontre avec son propre enfant chamboule  toutes nos belles théories. Les deux moitiés de notre cerveau s’affrontent, le rationnel contre l’émotionnel, la théorie contre la pratique, le plan contre la vie. Si l’on y prête attention on se rend vite compte que nos belles idées sont passées par dessus bord, en douceur, sans violence. On essaye bien de se rassurer parce ce que là  c’est bien évidemment différent, comment pourrait il en être autrement ? 😂 Personne n’ est dupe, pas même nous….

La rencontre d’un compagnon, d’une personne avec qui on partage réellement change avec la même violence nos principes. L’inenvisageable devient la norme, l’exception pour faire plaisir devient un plaisir partagé, le dégoût peut devenir envie, une révolution sexuelle en quelques heures, sans victimes, pour l’autre.

J’ai pu observer de visu les deux exemples, mes 4 enfants, ceux de mes amis, cousins, sœurs ont autant formé les parents qu’ils ne l’ont été. Plusieurs de mes copines ont découverts des chemins jusqu’alors empruntés sous la  contrainte et sans plaisir.

Tous ses principes longuement forgés ont ployé sous une force incommensurable et pourtant insoupçonnée…. Celle de l’amour….. 

Partager ses sentiments 

À tout âge on apprend  de ses échecs on ressort grandi (même s’il il arrive que l’on soit anéanti sur le coup 😉) . 

Anni se plaignait régulièrement de mon manque de partage de mes sentiments. 

Si je disais souvent merci, si je parlais de ce que j’appréciais je ne me confiais pas souvent sur ce que je ressentais.

La réponse au traditionnel “How are you ?”  se limitait généralement à un. Non moins traditionnel “I am fine” ou Comment vas-tu ? Ça va.

Et je lui donne raison… Il est important dans un couple de partager sur ses sentiments, ce que l’on aime, ce que l’on aime mois, ce qui nous irrite, ce qui nous attendrit, ce qui nous stresse,…. Et pourquoi…. 

J’ai donc changé… J’ai décidé de banir de mon vocabulaire le “ça va !” lorsque je réponds aux personnes qui comptent. Ma copine, mes parents, mes enfants, mes amis proches. 

Dorénavant je fais l’effort de faire une phrase pour repondre  à la question et j’ essaye d’être honnête.  “Le boulot me fait suer, je suis content d’être avec toi et de partager ce repas, je suis inquiet pour mon fils…”

Le partage ne s’arrête pas à cette question. Lorsque je sens la frustration montée je prends le temps de le dire et d’expliquer pourquoi elle monte, le plus calmement possible. Lorsque  j’apprécie un geste, une parole, un tableau, je le dis. De même si cela ne  me  plaît  pas.

En fin de compte tout le monde en ressort gagnant. 

Mon entourage me comprend mieux. Il voit comment me faire plaisir et comment ne pas m’importe erreurs. 

Je n’ai plus à contenir ce que je ressens donc tout est plus simple. 

Un apprentissage tardif mais fructueux…. 

Et vous.  le partage ? 

Les états d’esprits du Vendredi #32 

18°C en plein Novembre,,,, y plus de saison ma brave dame, mais il y a toujours les états d’esprit du vendredi. Une initiative de Zenopia et du Postman.

Vendredi 24 Novembre 2017: 13h13

fatigue : la forme ..

humeur : Beau Fixe

estomac: pizza …

esprit: serein et heureux …

cond. phys. : 2 petites séance de footing dont une avec ma fille,  je réussi à me maintenir…

boulot : activité first then think…. If it is not too late already  …

culture : Dans Original de Dan Brown

penser à : révision scooter, écrire 1 articles sur principes et rencontres, encore (et je sors du dentiste) 

Msg perso1 : finalement on les parcours vite ces années lumières …
Msg perso2 : tu progresses vite

Msg perso3: oui, c’est pas mal pour mon âge 

Amitiés : pas assez.

Love : bulle spatio-temporelle étendue …

sorties : Restau, bars, …

Courses: Appareil photo à acheter (j’en ai envie mais je crains de ne jamais l’avoir avec moi quand j’en aurai besoin… =  ….

Envie de: partage (le partage est bien présent..) , dune du Pyla..

Photo: repas sage

J’aime faire l’amour

J’aime parcourir le corps de ma compagne,
le sentir vibrer,
susciter son émoi,
découvrir de nouvelles zones de vibration,
l’embrasser,
la caresser,
l’enserrer,
en elle s’immiscer
entendre son plaisir monter,
voir son envie,
apprécier sa gourmandise
la porter jusqu’à perdre ses repères,
trouver ses limites,
les dépasser,
les bafouer,
l’emmener au delà d’elle même,
par delà nous,
J’aime …..
Et elle aussi….

Logique me direz-vous,
tu es un mec …

J’aime faire l’amour …
et pas J’aime le sexe ….

L’amour c’est le sexe avec et pour sa compagne.
L’amour c’est le partage
L’amour c’est un cheminement
L’amour à l’horizontale, une composante essentielle de l’Amour
L’amour c’est satisfaire l’autre
L’amour c’est transcender
L’amour c’est transcendant

Je ne suis pas le seul
La plupart de mes compagnes aimaient faire l’amour
Aime mon envie
Aime leur envie
Au réveil, au coucher, dans la journée,
Une voiture, un bois, un parking désert,
Un lit, une cuisine, un couloir

Goûter de nouvelles sensations
Se surprendre à les aimer
à en redemander
Par delà les on dit
Au delà des conventions
Deux êtres qui partagent
Qui se respectent
Qui construisent leur plaisir.

Les États d’esprits du Vendredi #31

De retour de quelques jours en République Tchèque je m’attelle aux états d’esprit du vendredi. Une initiative de Zenopia et du Postman.

Vendredi 17 Novembre 2017: 19h13

fatigue : la forme ..

humeur : Beau Fixe

estomac: nounours en guimauve

esprit: léger et serein …

cond. phys. : VTT, 1 footings en salle, 1 séance de course sur tapis, je réussi à me maintenir…

boulot : le nombre de démissions suite à la fusion ne faiblit pas …

culture : Livre “Golden Buddha” terminé, assez bien dans le style. Débuté “Origin” de Dan Brown

penser à : révision scooter, écrire 1 articles sur principes et rencontres,

Msg perso1 : Un andouille…
Msg perso2 : Formidable, tu l’es

Amitiés : multi nationale toujours même si pas trop de temps cette semaine.

Love : bulle spatio-temporelle étendue…

sorties : Restau, bars, …

Courses: Appareil photo à acheter,  ….

Envie de: partage, dune du Pyla..

Photo: Ciel

img_20171113_1624048432148142655112656.jpg

Zik

Virtuel …

Le virtuel envahit nos vie, il remodèle des pans entiers de l’économie, révolutionne la société  crée des emplois par milliers …

Et pourtant…

Il prétend favoriser la communication mais le sentiment d’isolement ne fait que grandir.

Il nous montre les beautés du monde que nous n’aurons jamais les moyens de nous offrir.

Il nous fait croire que quelques clics vont résoudre tout nos soucis dans un monde qui n’a jamais été aussi stressé et n’a jamais consommé autant d’anxiolytique.

Il semble rendre tout simple et facile, un clics par ci, un copier coller par là  nous éloignant des vrais contraintes de la vie.

Ils éliminent le risque, le danger nous transportant des commandes d’un A380 au volant d’une F1 lancée à pleine vitesse ou sur le front de la 3ème guerre mondiale.

La vie n’est pas facile, et ce n’est pas près de s’améliorer.

Tout va de plus en plus vite, de moins en moins de temps pour soi et de plus en plus de sollicitation, de possibilités.

Le virtuel peut nous apporter beaucoup, nous faire gagner du temps, aller plus vite plus loin.

Néanmoins le virtuel n’est qu’ un outil, une aide pour le monde réel.

Hier soir un couple à la table à côté, tout deux sur leur téléphone, entre Facebook, Twitter et SMS. 

 Il n’est en rien un fin en soi et ne doit pas le devenir. Beaucoup ne voient plus la ville, ne profitent plus du paysage, l’écran de leur portable est devenu leur fenêtre sur un monde, mais plus celui dans lequel ils vivent.

Tu ne fais pas d’erreurs, Tes erreurs te font…

“You do not make mistakes, Mistakes make you!”

Je vous rassure, ce n’est pas de moi, il s’agit simplement d’un extrait d’un film vu récemment. ‘Last Word” Je le conseille vraiment à tous…

Cette citation du personnage principal résonne en moi depuis…

Elle me rappelle e premier lieu la différence culturelle entre les USA, les pays en voie de développement et la vieille Europe.

Essayer c’est au pire risquer de réussir.  Vision très différente du conservationnisme dont nous faisons preuve. Avant le moindre mouvement analysons toutes les possibilités, tous les risques, classons les, pondérons les, éliminons les, ne bougeons qu’avec la certitude que tout est sous contrôle, montrons du doigt celui qui est tombé, qui n’a pas tout analysé.

Et pourtant qui a appris … qui a progressé ?

Notre culture rejette l’échec, isole celui qui a faillit, condamne celui qui est tombé, comme si l’échec appelait l’échec.

Pourtant l’échec est le premier pas de l’amélioration!

La volonté de comprendre, d’apprendre, de corriger!

Je suis le fruit de mes échecs, et si j’avais un seul regret aujourd’hui c’est celui de ne pas avoir essayé suffisamment, de n’avoir pas assez osé, de ne pas avoir risquer de réussir

Vos erreurs vous montrent le bon chemin, bien plus précisément qu’une boussole!
Vos erreurs vous permettent de prendre conscience de ce que vous êtes vraiment!

Pas celui que vous auriez aimé être ni celui où d’autres vous enferment

Les erreurs c’est la vie,

Une vie sans erreur est une vie triste et monotone!

Osons tomber
Osons nous relever
Osons apprendre et évoluer!

Je t’aime (encore)

Je t’aime, encore et toujours

J’aime toujours autant ton sourire, ton regard,

Tes attentions me remplissent de joie,

Ta compréhension m’attendrit,

J’aime notre amour, te faire l’amour,

Mes mains sur ton corps, les tiennes sur le mien,

Nos bouches unies, avident de nos peaux,

J’aime tes seins, leur taille, leur gout,

Les sentir frémir sous ma bouche,

Nos corps qui s’unissent,

Se séparent pour mieux se rapprocher,

Ton cou, tes cheveux, tes oreilles, ton dos,

Les innombrables aimants disposés sur ton corps,

Attraction de mes sens, de mes mains, de ma bouche,

J’aime tes envies, j’aime ton plaisir,

Le susciter, le guider, l’attiser

J’aime tes cadeaux, tes surprises,

Nos longues discussions,

Nos silences partagés,

Je t’aime !