Category Archives: Thoughts

Partager ses sentiments 

À tout âge on apprend  de ses échecs on ressort grandi (même s’il il arrive que l’on soit anéanti sur le coup 😉) . 

Anni se plaignait régulièrement de mon manque de partage de mes sentiments. 

Si je disais souvent merci, si je parlais de ce que j’appréciais je ne me confiais pas souvent sur ce que je ressentais.

La réponse au traditionnel “How are you ?”  se limitait généralement à un. Non moins traditionnel “I am fine” ou Comment vas-tu ? Ça va.

Et je lui donne raison… Il est important dans un couple de partager sur ses sentiments, ce que l’on aime, ce que l’on aime mois, ce qui nous irrite, ce qui nous attendrit, ce qui nous stresse,…. Et pourquoi…. 

J’ai donc changé… J’ai décidé de banir de mon vocabulaire le “ça va !” lorsque je réponds aux personnes qui comptent. Ma copine, mes parents, mes enfants, mes amis proches. 

Dorénavant je fais l’effort de faire une phrase pour repondre  à la question et j’ essaye d’être honnête.  “Le boulot me fait suer, je suis content d’être avec toi et de partager ce repas, je suis inquiet pour mon fils…”

Le partage ne s’arrête pas à cette question. Lorsque je sens la frustration montée je prends le temps de le dire et d’expliquer pourquoi elle monte, le plus calmement possible. Lorsque  j’apprécie un geste, une parole, un tableau, je le dis. De même si cela ne  me  plaît  pas.

En fin de compte tout le monde en ressort gagnant. 

Mon entourage me comprend mieux. Il voit comment me faire plaisir et comment ne pas m’importe erreurs. 

Je n’ai plus à contenir ce que je ressens donc tout est plus simple. 

Un apprentissage tardif mais fructueux…. 

Et vous.  le partage ? 

Advertisements

Virtuel …

Le virtuel envahit nos vie, il remodèle des pans entiers de l’économie, révolutionne la société  crée des emplois par milliers …

Et pourtant…

Il prétend favoriser la communication mais le sentiment d’isolement ne fait que grandir.

Il nous montre les beautés du monde que nous n’aurons jamais les moyens de nous offrir.

Il nous fait croire que quelques clics vont résoudre tout nos soucis dans un monde qui n’a jamais été aussi stressé et n’a jamais consommé autant d’anxiolytique.

Il semble rendre tout simple et facile, un clics par ci, un copier coller par là  nous éloignant des vrais contraintes de la vie.

Ils éliminent le risque, le danger nous transportant des commandes d’un A380 au volant d’une F1 lancée à pleine vitesse ou sur le front de la 3ème guerre mondiale.

La vie n’est pas facile, et ce n’est pas près de s’améliorer.

Tout va de plus en plus vite, de moins en moins de temps pour soi et de plus en plus de sollicitation, de possibilités.

Le virtuel peut nous apporter beaucoup, nous faire gagner du temps, aller plus vite plus loin.

Néanmoins le virtuel n’est qu’ un outil, une aide pour le monde réel.

Hier soir un couple à la table à côté, tout deux sur leur téléphone, entre Facebook, Twitter et SMS. 

 Il n’est en rien un fin en soi et ne doit pas le devenir. Beaucoup ne voient plus la ville, ne profitent plus du paysage, l’écran de leur portable est devenu leur fenêtre sur un monde, mais plus celui dans lequel ils vivent.

Tu ne fais pas d’erreurs, Tes erreurs te font…

“You do not make mistakes, Mistakes make you!”

Je vous rassure, ce n’est pas de moi, il s’agit simplement d’un extrait d’un film vu récemment. ‘Last Word” Je le conseille vraiment à tous…

Cette citation du personnage principal résonne en moi depuis…

Elle me rappelle e premier lieu la différence culturelle entre les USA, les pays en voie de développement et la vieille Europe.

Essayer c’est au pire risquer de réussir.  Vision très différente du conservationnisme dont nous faisons preuve. Avant le moindre mouvement analysons toutes les possibilités, tous les risques, classons les, pondérons les, éliminons les, ne bougeons qu’avec la certitude que tout est sous contrôle, montrons du doigt celui qui est tombé, qui n’a pas tout analysé.

Et pourtant qui a appris … qui a progressé ?

Notre culture rejette l’échec, isole celui qui a faillit, condamne celui qui est tombé, comme si l’échec appelait l’échec.

Pourtant l’échec est le premier pas de l’amélioration!

La volonté de comprendre, d’apprendre, de corriger!

Je suis le fruit de mes échecs, et si j’avais un seul regret aujourd’hui c’est celui de ne pas avoir essayé suffisamment, de n’avoir pas assez osé, de ne pas avoir risquer de réussir

Vos erreurs vous montrent le bon chemin, bien plus précisément qu’une boussole!
Vos erreurs vous permettent de prendre conscience de ce que vous êtes vraiment!

Pas celui que vous auriez aimé être ni celui où d’autres vous enferment

Les erreurs c’est la vie,

Une vie sans erreur est une vie triste et monotone!

Osons tomber
Osons nous relever
Osons apprendre et évoluer!

Je t’aime (encore)

Je t’aime, encore et toujours

J’aime toujours autant ton sourire, ton regard,

Tes attentions me remplissent de joie,

Ta compréhension m’attendrit,

J’aime notre amour, te faire l’amour,

Mes mains sur ton corps, les tiennes sur le mien,

Nos bouches unies, avident de nos peaux,

J’aime tes seins, leur taille, leur gout,

Les sentir frémir sous ma bouche,

Nos corps qui s’unissent,

Se séparent pour mieux se rapprocher,

Ton cou, tes cheveux, tes oreilles, ton dos,

Les innombrables aimants disposés sur ton corps,

Attraction de mes sens, de mes mains, de ma bouche,

J’aime tes envies, j’aime ton plaisir,

Le susciter, le guider, l’attiser

J’aime tes cadeaux, tes surprises,

Nos longues discussions,

Nos silences partagés,

Je t’aime !

 

 

 

Fantasmes, jusqu’où aller, ou pas …

Les fantasmes, nous en avons tous, ou presque, enfin je l’espère pour vous ….

Déjà, un fantasme c’est quoi ? Je ne sais pas trop ce que dit le petit la rousse illustré, ma définition est des plus simples; un fantasme c’est ce qui entretient votre libido, ce qui vous excite ….

Le fantasme a généralement un genre, même si certains peuvent sembler similaires ils n’en ont que l’apparence …

L’uniforme est un bon exemple …. La femme verra plutôt un policier, un militaire, un pompier musclé, une être dominant donc. L’homme verra lui une infirmière, donc plutôt une soumise.

La composition des Trio n’est généralement pas la même non plus …

Voici deux listes généralement admises, j’espère que vous vous y retrouverez 😉

Les fantasmes préférés des femmes:

  1. Coucher avec une star
  2. Se faire prendre par un inconnu dans la rue
  3. Essayer avec une autre femme
  4. Faire l’amour sur la plage, dans la nature
  5. L’amour à trois avec deux hommes
  6. Le fantasme de l’uniforme
  7. Être dominée, l’amour les yeux bandés, attachées
  8. Dominer
  9. L’amour dans un palace
  10. Le moniteur de planche à voile, de ski ou de tennis, peu importe, pourvu qu’il soit jeune et beau

Les fantasmes préférés des hommes:

  1. L’amour à trois avec deux femmes
  2. Faire l’amour sur la plage, dans la nature
  3. Faire l’amour à une inconnue
  4. Faire l’amour avec une collègue de travail
  5. Le fantasme de l’uniforme (infirmières, hôtesses de l’air, masseuses, soubrette)
  6. Le voyeurisme
  7. Dominer
  8. Être attaché à un lit …
  9. Une femme qui vous attend en chemise et sans sous-vêtement

Maintenant que nous avons pu piocher nos fantasmes qu’allons nous en faire …. les garder jalousement dans un coin de notre cerveau et les ressortir pour regonfler la libido, allons nous les partager avec notre partenaire, allons nous les enfouir au plus profond de notre cerveau  pour qu’ils ne nous troubles plus, allons nous guetter toutes les occasions pour les assouvir ???

Les choix sont multiples, et je parierais que chacun d’entre nous à sa propre réponse …

Avant d’aller plus loin, l’inceste ou la pédophilie ne sont pas des fantasmes… Freud et les médecins sont les plus aptes à les traiter.

Vous voulez entendre la mienne ? J’espère bien, sinon vous avez lu tout ça pour rien ….
(non, je ne suis pas une star et je n’envoie pas de photo nu de moi, (euh ça dépend à qui en fait 😉 ))

La vie d’un couple cela s’entretient, d’autant plus pour la vie sexuelle… Donc vos fantasmes n’hésitez pas à les partager ! Oui, elle aussi elle fantasme de huit paires de mains et autant de bouches qui s’occupent d’elle. Et ce n’est pas parce qu’il/elle vous en a parlé qu’il/elle va aller l’assouvir, mais au contraire ce partage renforce votre complicité, au lit aussi…
Vos fantasmes seront de très bon vecteur de plaisir, à utiliser en jeu de rôle, en mise en scène, en parole ou même en action.
Peut-être vous découvrira t’il plus sensuelle qu’il ne se l’imaginait, peut-être aura t’il d’autres idées pour vous satisfaire, peut-être sera t’il choqué… mais ce sont vos fantasmes et, comme pour les siens, cela ne veut pas dire qu’il ne vous suffit pas, simplement que vous tenez à lui suffisamment pour partager ça aussi!

Le fantasme que l’on garde pour soi, que l’on n’ose pas assumer deviendra une frustration ou une idée fixe. Dans un cas comme dans l’autre ce n’est pas sain…

Oui, un fantasme cela peut s’assouvir…. Il ne disparaîtra pas, il évoluera, ou pas …
Vous croisez Grizzie avant qu’il ne soit marié et il vous offre son corps! Top, ou pas …
Mais le fantasme sera toujours présent, un autre lieu, une autre situation, renforcé de quelques images de vécus et il restera toujours un fantasme…
Si la réalité était en dessous, il changera peu, si la réalité lui était supérieur il s’ajustera et fixera un objectif plus beau encore.

Non, assouvir un fantasme ne fait pas de vous un ou une détraqué. Vous n’avez pas vendu votre âme au diable, vous avez tentez une expérience, vous avez appris sur vous, votre partenaire.

Certains fantasme peuvent exiger de l’apprentissage, des précautions. n’hésitez pas à vous renseigner, à échanger avec votre partenaire, à apprendre avec lui.
La domination vous tente, pensez au Safe word, le bondage vous excite, tous les nœuds ne sont pas adaptés, le libertinage vous intrigue, parlez en d’abord, fixez des règles avec votre partenaire, l’inconnu vous attire, sortez couvert, …

Ai je assouvi tous mes fantasme ? non, mais presque.

Vais je tous les assouvir? je ne sais pas, et ce n’est pas forcément très grave

Les ai je partagés avec ma copine? Oui, avec des explications

Et vous ?
Vos fantasmes sont dans la liste ?

Que répondriez vous à mes 3 dernières questions ?

Promotion Canapé – Le coup de gueule …

Un coup de gueule, voyons Sweet, ce n’est pas ton style pourtant 😉

Eh bien si, et là, je pousse un coup de gueule contre la gente féminine !

OK, pas toi ma fidèle lectrice, mais les soi disantes star huppées du monde du cinéma.

Depuis quelques semaines le haro sur Harvey W einstein pouvait laisser à penser que la gente féminine allait enfin se rebeller contre un système, ne plus accepter d’utiliser son corps pour gravir les marches, pour obtenir Le rôle…

Malheureusement tout cela n’est que faux semblant et miroir aux alouettes…

Si certaines ont commencé à faire des révélations sur les méthodes de Mr W einstein ce n’est pas dans le but de sauver de jeunes et fragiles actrices mais tout simplement car le joli salaud a perdu de son aura à Hollywood et ne peut donc plus causer de tort à leurs carrières ….

Affligeant ….

Si je peux accepter que des personnes aient du donner de leur atouts dans des périodes difficiles, pour survivre, sauver des proches (pendant la guerre par exemple), j’ai beaucoup de mal à accepter qu’une femme (ou un homme d’ailleurs) puisse céder à des avances pour obtenir un rôle ou un poste. Quand en plus elle attend que son agresseur ne puisse plus nuire à sa carrière pour le dénoncer, quel qualificatif peut-on bien lui attribuer? Doit-on même avoir de la pitié ou de l’empathie pour ce qu’elle a subi sans vraiment dire non, en ne choisissant pas de prendre la porte et ses jambes à son cou, en se disant de toute façon, si je ne le fais pas, la suivante le fera et elle aura le job  ….

Vous connaissez ma position !

Liberté – Égalité – Fraternité

Jolis concepts que ceux ci, n’est-ce pas ?

Issus de la Révolution Française, ces trois principes ne se sont pas imposés tout de suite dans la constitution Française. Si la Liberté et l’Égalité ont elles réussi à figurer dans l’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, il a fallut attendre 1948 pour voir  la Fraternité rejoindre le 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Cette devise a été adoptée officiellement en France une première fois le 27 février 1848 par la Deuxième République, puis, après 1879 par la Troisième République elle fût inscrite aux frontons des édifices publics à l’occasion de la célébration du 14 juillet 1880.

Liberté, Égalité, Fraternité. Symbole de la République Française, ancré dans le cœur de tous les Français, un étendard fièrement brandi au visage de tous les peuples du monde. L’unicité de la France, sa grandeur !

Et pourtant …. Que reste t’il des combats de nos aïeux, pouvons-nous encore nous prévaloir de ces principes, avons nous le droit de donner la moindre leçons à qui que ce soit … J’en doute …

Liberté … Jolies notions… Dans un pays gouvernés par ordonnances, où la loi martiale est devenu pérenne, où se promener dans certains quartier est fortement déconseillé, où une jeune fille ne peut s’habiller comme elle le souhaite sans risque de sifflement si elle est chanceuse, où les supporters n’ont le droit d’arborer les couleurs de leur équipes que dans les zones prévues à cet effet, où les motard doivent porter des gants, où certains partis sont interdits, où plus de 3 millions de personnes n’ont pas la liberté de travailler, de subvenir décemment à leur besoin, …

Égalité…. Belles promesses… Avec nos politiques qui ne partagent pas les mêmes lois que leur concitoyens, avec des femmes quasi systématiquement moins bien rémunérées, avec un territoire déséquilibré, avec un ascenseur social en panne, avec des élites qui, comme la cours d’une autre époque, ne côtoient que leurs pairs, avec des jeunes laissés en chemin, avec des retraités abandonnés, avec moins de la moitié des Français qui s’acquittent de l’impôt sur le revenu et 2% qui contribuent pour 40% des rentrées, …

Fraternité… joli mot dons la définition doit échapper à beaucoup … Lien de solidarité qui devrait unir tous les membres de la nation. A l’heure où l’égoïsme s’impose, ou les Ultra se multiplient, où le nombre de faibles s’accroît, où certains jouent de la religion comme un clivage, ou les respect entre parti politique n’est même plus un leurre, où le sectarisme s’intensifie, où la peur de l’autre devient une banalité, …

L’État souverain, le supposé défenseur de ces valeurs qui en est devenu le pourfendeur!

Celui qui bafoue l’Égalité, annihile la Liberté, tâche la Fraternité.

Quand les intérêts supérieurs du pays passent avant l’intérêt de ses propres concitoyens.

Quand on préfère séparer, cacher les différences plutôt que d’enseigner le respect d’autrui.

Quand l’insulte et la condescendance ont remplacé l’empathie.

Quand on préfère l’argent l’a emporté sur l’humain.

Quand l’état est géré comme une entreprise.

Liberté – Égalité – Fraternité …. RIP

 

Promotion Canapé…

Ce soir je m’engage sur une voie glissante ….

L’affaire “Harvey Weistein” fait couler beaucoup d’encre mais en même temps me laisse un sentiment de malaise.

(Présomption d’innocence oblige) Si le gars a réellement fait tout ce qui sort ces jours çi dans les médias, il s’agit vraiment d’un malade abjecte et il doit être condamné et être soigné.

Les personnes qui abusent de leur position pour obtenir des faveurs sont dégueulasses et répugnantes. Ma position est claire et sans ambiguïté.

Il est un sujet où ma position est légèrement différente, c’est celui du chantage sexuel, et là je mettrais deux cas en balance.

Cas 1: Si tu ne me donnes pas de gâterie je te vire

Cas 2: Si tu me donnes une gâterie tu as le job

Ma position idéaliste est simple, toute forme de chantage doit être refusée sans aucune discussion.
Lorsque on a mis un doigt dans l’engrenage le reste y passe et l’âme est souvent la plus meurtrie … !

Je peux comprendre que le premier cas soit le plus délicat, que l’on puisse craindre pour son futur, que la perte d’emploi puisse être une catastrophe.
Mais …. l’est-ce vraiment en comparaison de l’acceptation du chantage ? Notre situation matérielle vaut-elle toutes les compromissions? N’y a t’il pas de moyen dans des sociétés modernes, avec des représentants du personnel, des moyens de communication multiples et laissant des traces de confondre les coupables?

Le second cas pour moi ne souffre pas l’ombre d’une hésitation! Je ne peux comprendre qu’une personne puisse céder à ce type de chantage.
Quel est l’intérêt d’obtenir un rôle, ou un marché, ou un commande, ou un job parce que l’on a accepté ce marché de dupe et non pas grâce à ses propres capacités.
Tôt ou tard quelqu’un s’apercevra de la supercherie, et les deux parties seront ridicules.
Qu’une personne ait une si faible perception de sa propre valeur pour croire que son obéissance servile va lui ouvrir des portes de possibilités autrement interdites  me laisse pantois.
Les actrices qui cèdent à ces propositions malhonnêtes méritent’elles le respect ? Non!
Pas plus que ces commerciaux(ales) qui abusent de leur charme pour remporter un marché ou ces employé(e)s qui veulent monter dans l’ascenseur sociale avant leur tour.

On ne peut sans risque accepter de jouer de son corps pour ensuite se plaindre de n’être plus qu’un corps. Le respect passe aussi par là!

 

(IN)Justice & Morale

Une gros coup de gueule aujourd’hui ….

Vous lisez les Inrockuptible ? Moi pas, et depuis aujourd’hui je sais que jamais je ne le ferai.

La couverture fait place à un meurtrier.

Pas n’importe quel meurtrier, un mec qui a tué sa compagne à coups de poings ….

Oui, à coup de poing.

Il a été jugé, condamné et a effectué sa peine ….

Donc pas de souci, la justice à fait son boulot ….

La justice nous a montré que l’on peut tuer sa compagne à coup de poing, faire un petit peu de prison puis continuer sa vie comme si de rien n’était ….

Comme ses parents à elle … ou pas …

Comme ses amis à elle… ou pas …

Comme sa famille à elle… ou pas….

Que le mec reprenne une vie décente, bien évidemment. Que la société lui donne la possibilité de se ré-intégrer, bien sûr.

Qu’il fasse la unes des magazines et soit montrés en exemple…
Ca me débecte, ça me donne envie de vomir…

Justice et Morale ont parfois des chemins très divergents …..