Challenge Écriture Atmosphérique S03 2020

Le thème du challenge est là pour ce 1er épisode.

L’humidité, le sel sur ma peau, le vent qui souffle, les embruns, les râles de mes compagnons d’infortunes, la sonnerie d’un portable.

L’odeur de l’iode a envahit mes narines, je tangue, je me retiens à la banquette en cuir.

Le radeau qui se soulève, porté par la houle. J’amortis son mouvement alors qu’il redescend sur la vague. La puanteur acide des corps en décomposition qui me donne des hauts le cœur, un relent de cire du parquet poli par le temps et les visiteurs.

Tous les regards perdus vers l’horizon, en quête de l’espoir, d’une voile, d’un oiseau annonciateur de terre ferme, un flash qui se réfléchit sur la toile.

Des bras qui s’agitent, font signe, utilisent les lambeaux de tissus pour signaler notre présence. Des bras ballants; la fatigue, le désespoir, l’incrédulité, la mort, comme une délivrance. Des bras qui se tendent, vers les cieux, pour capturer un meilleur angle.

Ces corps, amoncelés, tordus, cuits par le soleil et la mer, nus ou presque, suppliants, résignés ou déjà sans vie.

Combien sommes-nous encore? Une vingtaine? A peine plus…
Nous étions 143 rescapés à embarquer sur ces bouts de bois maintenus entre eux par quelques cordages. La faim, la soif, la folie ont déjà eu raison de la plupart d’entre nous.
Nous ne serons que 15 à être recueilli, et 10 à survivre, pour la version française restez sur le canal 3.

Ce capitaine de pacotille, trop occupé a voguer vite pour prendre le temps de lire une carte, incapable de voir un banc de sable pourtant répertorié, conduira  à la mort plus de 150 d’entre nous, les retardataires, dépêchez-vous!

Un radeau, ballotté par les flots, les derniers survivants de la Méduse, abandonnés par les hommes et par Dieu qui déjà passent au tableau suivant.

le_radeau_de_la_mc3a9duse_28285856050029

Source Wikimedia
Le Radeau de la Méduse – Géricault – Musée du Louvres

10 thoughts on “Challenge Écriture Atmosphérique S03 2020

  1. J’aime beaucoup le contraste entre la salle de musée et l’ambiance du tableau. C’est très bien vu!
    Un texte que l’on prend plaisir à lire et relire, en saisissant à chaque lecture quelques subtilités.
    Merci!

    Liked by 1 person

  2. Bien d’avoir mis le tableau un peu plus loin dans le texte, je me demandais bien à quel endroit j’étais. Bravo!!!

    Liked by 1 person

  3. Dès les premiers mots, j’ai pensé au radeau de la Méduse. J’admire ce tableau, mais je crois que je n’y entrerais pas 😉 J’ai peur de l’eau. Mais qui sait ? pour sauver ma peau, un courage inhumain m’aurait peut-être sauvée moi-aussi. Bravo

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s