Ma sturbation

Et si nous commencions l’année avec un sujet tabou, la masturbation …

Tabou? me direz-vous.

Oui, tabou, un sujet on ne peut plus naturel, un phénomène que les enfants découvrent naturellement au détour d’un mouvement, d’un frottement, d’une gène qui devient autre chose. Si ils s’essayent à le répéter, si un adulte de leur entourage perçoit leur manège, ils se voient gratifier d’un “ce n’est pas bien !! Ça ne se fait pas!!”.

Ce plaisir solitaire, apparemment banni par les adultes, devient un interdit de plus. Certains l’oubli et le repousse, d’autres le cachent et le réserve à la solitude de leur couette, salle de bain ou autre lieu calme et solitaire.

Le tabou est né, la masturbation est devenue une perversion, un acte solitaire, qui doit rester secret, et que la grande majorité d’entre nous ont pratiqué et pratique encore 😉 …..

Qu’en est-il en fait ? Notre corps peut nous donner du plaisir de nombreuses manières, le sport en est un exemple. Il est donc bien vu de faire son footing et d’en tirer un certain plaisir mais point de se masturber ….

La masturbation présente pourtant de nombreux avantages … Elle peut se pratiquer seule (mais pas que), elle ne coûte rien, pas besoin d’accessoires coûteux (même si certaines industries prétendes le contraire), elle est accessible presque n’importe où (à la maison, au bureau, dans la nature, ….), elle permet de se défouler, de faire du sport et de libérer de nombreuses tensions! Elle mériterait d’être rembourser par la sécurité sociale !!!

La masturbation est nécessaire dans la croissance, elle permet à l’enfant d’appréhender son corps, de le comprendre, de l’accepter.

Si dans l’enfance la masturbation reste “mécanique”, elle devient plus “psychologique” avec l’age. Quelques frottement ne suffisent plus, la libido doit être de la partie.

Pour certains l’imagination suffit, d’autres préfèrent lire une histoire, voir des images où une vidéo.

Tous ces “facilitateurs” permettent de développer sa propre sexualité, de voir ce qui nous excite, même si parfois cela nous fait peur, ce qui nous attire ou nous refroidit. Cela peut nous permettre également de faire un point sur l’état de notre couple, de nos envies.

La masturbation permet de combattre un manque, je dois dire à ce sujet que je ne comprends pas les hommes ou femmes utilisant la prostitution, une bonne masturbation peut être beaucoup plus agréable (enfin je pense).

La masturbation n’est pas uniquement une exercice solitaire, elle a toute sa place dans les rapports sexuels. Elle peut être donnée, et donc reçue ou parallèle. Elle peut s’immiscer dans les préliminaires comme dans le bouquet final.

Dans les cas de relation à distance ou de personne souvent en déplacement elle peut être très utile et très agréable. Une masturbation simultanée, chacun de son coté du téléphone, du chat ou de la vidéo peut être très intense. C’est parfois la première relation sexuelle dans un couple qui se créée.

La discussion sur la masturbation dans un couple permet de saisir ce qui plaît à l’autre, tant pour les zones érogènes, les types de mouvements, la pression à appliquer qu’en matière de fantasme et libido.

Pendant longtemps je n’en ai pas parlé, et j’avais tort, ce n’était qu’un secret de polichinelle, tout le monde gardant le même silence gêné  ….

Et vous, êtes-vous ouvert sur ce sujet ? Et qu’en pensez-vous ?

Advertisements

15 thoughts on “Ma sturbation

  1. “Tous ces “facilitateurs” permettent de développer sa propre sexualité”. C’est très juste. D’apprendre à connaître son corps, ses envies, ce qui nous procure du plaisir. Et de pouvoir aussi appréhender la sexualité en couple plus librement.
    Je n’en ai jamais vraiment parlé facilement ni avec mes amies, ni en couple d’ailleurs. Jusqu’à aujourd’hui. Toutes les personnes ne sont pas à l’aise sur le sujet. Je crois qu’il faudrait en parler davantage, faire tomber les tabous qui au final bloquent notre épanouissement personnel et à deux.
    Merci pour cet article qui contribue à ce changement des mentalités…

    Liked by 1 person

  2. J’avoue je copie mot pour mot le message de Marie “Merci pour cet article qui contribue à ce changement des mentalités…”
    Il est vraiment bien ton article. Et si on pouvait parler plus facilement de ces “tabous”, ce serai encore mieux pour la société.
    Bref, j’ai vraiment du mal à exprimer ma pensée ce soir mais je t’approuve à 100 %.

    Liked by 2 people

  3. Toutes les religions (sauf le bouddhisme) culpabilisent la masturbation, qui ne permet pas la reproduction. L’inconscient collectif est donc profondément marqués par cet interdit d’où la raison de ce tabou. La masturbation a été longtemps objet de répression.Ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais nous restons imprégnés par cette culture judéo-chrétienne. Selon moi, la masturbation féminine est encore plus tabou que la masturbation masculine, car pour certains l’hommes imaginer qu’un femme peut puisse se satisfaire sans eux est
    extrêmement douloureux.Une femme trop libérée fait peur à certains hommes. D’où le tabou posé sur la masturbation féminine. Pour ma part, découvrir son corps en le caressant est un délicieux secret, on ne le partage pas avec n’importe qui, donner à voir son abandon est une marque de confiance absolue réservé à l’être aimé.

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s